Notes de laboNotesNotes de lectureRéflexions

Des groupes formels et informels de Michel Cartier à groupes personnels et impersonnels pour PIP

En lisant Les groupes d’intérêts et les collectivités locales* de Michel Cartier, je tombe sur le schéma intitulé « Une société fonctionnant par paliers » qui distingue entre :

  • individu et couple (cercle représentant une tête humaine);
  • groupes informels (cercle rempli de sept têtes humaines);
  • groupes formels (cercle rempli de trois groupes de quatre à six têtes humaines interreliés entre eux); et
  • société (cercle représentant un globe terrestre).

Michel Cartier 2002

Groupe formel : « Regroupement de personnes qui revendiquent une meilleure qualité de vie et qui fonctionne à partir de l’inscription et de la participation de ses membres. »

Groupe informel : « Petit groupe familier fonctionnant en face à face »

Michel Cartier, 2002, p. 100

J’ai été particulièrement frappé par la distinction faite entre groupe formel et groupe informel. Ce qui m’a amené m’interrogé à savoir s’il y avait une différence conceptuelle à faire dans le modèle Portrait des Processus d’Information InterPersonnel (PIP) entre groupe ou population formels et informels. (suite…)

1 comment |
line
footer
Powered by WordPress | Designed by Elegant Themes