Projet « Par delà la vie privée »CommunicationsNotes de laboVivre entre les lignesNotesNotes de lecture

Structure du message Twitter pour les nuls (2012)

Couverture provisoire du livre : Titre : « Vivre entre les lignes : la société de l'information à travers nos information personnelles » - Mentions : « Par delà la vie privée - Livre en chantier ouvert »

Ce billet porte sur le Projet « Par delà la vie privée » : VIVRE ENTRE LES LIGNES la société de l’information à travers nos informations personnelles.

Comme il s’agit d’un chantier de rédaction ouvert d’un livre de vulgarisation,

n’hésitez-pas à commenter !

Toute remarque aide à l’améliorer.

Plusieurs ont probablement aperçu la Map of a Twitter status object (structure objet d’un message Twitter) ci-dessous. Produit par Raffi Krikorian, du département d’ingénierie de Twitter, ce tableau d’une page est devenu vite populaire. Car, il illustrait en une seule image qu’un message Twitter ne résumait pas du tout à une simple ligne de texte de 140 caractères.

Même si ce document et ses annotations s’adressaient d’abord aux développeurs d’applications numériques, ils avaient une forte valeur éducative. Je l’ai utilisé souvent. Il fallait voir s’écarquiller de surprise et de curiosité les yeux des étudiants en droit de l’information! Il devenait aisé de passer le message qu’il faut faire ses devoirs lorsqu’on évalue une pratique informationnelle. Ne pas se contenter des seules informations et processus apparents. Il faut comprendre ce qui se passe réellement dans la boite noire. Quitte à demander un coup de main à des informaticiens.

Je rédige un nouveau chapitre de livre intitulé « Unités de production ». Il explique que le maniement d’objets informations nous permet d’en produire de nouveaux. Or cette tâche exige, souvent à notre insu, la production d’autres informations encore, soit pour la réaliser, soit pour la décrire. L’exemple du tweet de 140 caractères qui, en fait, comporte des milliers de caractères de lignes de code me semble excellent pour illustrer ce propos.

J’ai donc entrepris de produire un nouveau tableau qui serait à jour ainsi que plus clair, lisible et compréhensible par des non-spécialistes.

Liste partielle des informations liées à un tweet (petit)

Le résultat est ce tableau s’étalant sur deux pages. Cependant, il en aurait fallu trois pour être exhaustif. Cliquez ci-après pour accéder à :

L’exercice m’a, entre autres, révélé la présence de champs concernant le blocage de messages ou de comptes entiers d’utilisateurs à la demande d’autorités publiques, de détenteurs de droits d’auteur ou d’autres. Il m’a aussi révélé que la mappe n’est pas que celle d’un message (tweet), mais aussi de toutes les informations coproduites avec celui-ci. Dans la mesure, où toutes ces informations sont accessibles en pratique, la distinction ne relève peut-être que de la nuance. D’un point de vue pédagogique cependant, elle mérite d’être signalée.

Autre révélation, j’ai détecté dans le tableau originel de Krikorian quelques coquilles de syntaxe, de description et de statut des champs décrits. Étant loin d’être ingénieur chez Twitter, je vous serais fort reconnaissant si vous me signaliez toute coquille ou erreur dans le nouveau tableau ici proposé.

Projet « Par delà la vie privée »CommunicationsNotes de laboVivre entre les lignesNotes

Projet « Par delà la vie privée » : La multiplication obligatoire des pains-informations électromagnétiques

Couverture provisoire du livre : Titre : « Vivre entre les lignes : la société de l'information à travers nos information personnelles » - Mentions : « Par delà la vie privée - Livre en chantier ouvert »

Ce billet porte sur le Projet « Par delà la vie privée » : VIVRE ENTRE LES LIGNES la société de l’information à travers nos informations personnelles.

Comme il s’agit d’un chantier de rédaction ouvert d’un livre de vulgarisation,

n’hésitez-pas à commenter !

Toute remarque aide à l’améliorer.

 

Véhicules utilitaires

 

Toute information nous permet d’interagir à travers le temps et l’espace. Cette capacité varie selon le support physique. Cette différence devient flagrante entre matières solides et ondes électromagnétiques.

Quel effet cela vous ferait-il de sortir un billet de banque et de le bruler?

Si un pincement au cœur, la cause n’est pas la combustion d’une fraction de gramme de matière. Si excitation jouissive, celle-ci ne résulte pas tant de la flamme momentanée.

L’émotion provient surtout de la disparition irréversible d’informations. Pas n’importe lesquelles! L’écrit vaporisé en fumée véhiculait une unité de valeur que nous pouvions échanger avec autrui.

Les informations détruites nous permettaient d’obtenir d’une autre personne un bien ou un service. Ou de lui rembourser une dette. Ou lui offrir une assistance. Ou lui donner un cadeau.

Disparue également, la capacité de nous faire un cadeau.

D’où l’émotion suscitée. Nous avons à jamais détruit des informations représentant un fragment de pouvoir dans le monde humain.
Couvercle du disque plaqué or des sondes Voyager. Une plaque circulaire où sont gravées les instructions pour lire le disque et une carte de l'emplacement du système solaire.

(suite…)

Projet « Par delà la vie privée »CommunicationsNotes de laboVivre entre les lignesNotes

Projet « Par delà la vie privée » : Quelques décisions suites à vos commentaires

Couverture provisoire du livre : Titre : « Vivre entre les lignes : la société de l'information à travers nos information personnelles » - Mentions : « Par delà la vie privée - Livre en chantier ouvert »

Ce billet porte sur le Projet « Par delà la vie privée » : VIVRE ENTRE LES LIGNES la société de l’information à travers nos informations personnelles.

Comme il s’agit d’un chantier de rédaction ouvert d’un livre de vulgarisation,

n’hésitez-pas à commenter !

Toute remarque aide à l’améliorer.

Tout d’abord, grand merci pour les commentaires reçus jusqu’ici ! Fait à noter : les personnes qui ont commenté jusqu’ici sont toutes des femmes. Aucun homme…

Vos commentaires sont tous précieux. Certains ont déjà entrainé plusieurs décisions, notamment :

  • diviser l’Introduction en courts chapitres de trois feuillets comme pour les autres parties du livre afin de clarifier et de simplifier le propos ;
  • ouvrir le livre avec la Table de notions plutôt que la Table de matières afin qu’on puisse voir dès les premières pages les sujets qui seront abordés ;
  • ajouter les illustrations suivantes au Prologue afin de rendre encore plus clair que son sujet est les « liens » que les informations tissent entre les individus, groupes et collectivités, plutôt que les informations elles-mêmes.

Une échographie, un réseau de relations : illustrations montrant que l'échographie Sarah, foetus, la relie à sa mère, à l'hopital et à son médecin, ainsi que, via un média social aux membres de la famille de la mère, ses amis, collègues et contacts

La relation supportée par des informations : exemple de la pétition. Ici, une pétition relie Sarah et d'autres citoyens (jouant le rôle de pétitionnaires) à une autorité publique (jouant le rôle de l'acteur pétitionné). La relation établie est l'acte de pétition.

Projet « Par delà la vie privée »CommunicationsNotes de laboVivre entre les lignesNotes

Projet « Par delà la vie privée » : Chapitre sur la réalité matérielle de l’information

Couverture provisoire du livre : Titre : « Vivre entre les lignes : la société de l'information à travers nos information personnelles » - Mentions : « Par delà la vie privée - Livre en chantier ouvert »

Ce billet porte sur le Projet « Par delà la vie privée » : VIVRE ENTRE LES LIGNES la société de l’information à travers nos informations personnelles.

Comme il s’agit d’un chantier de rédaction ouvert d’un livre de vulgarisation,

n’hésitez-pas à commenter !

Toute remarque aide à l’améliorer.

Chapitre de la Partie Un : Alignement : Objets appelés «informations»

La force du matériel

 

Les informations numériques sont des objets dont nous confions le maniement à des machines. Souvent microscopiques, ces informations et maniements peuvent alors nous être invisibles.
 

Plusieurs ont proclamé que nous assistions à une dématérialisation des activités humaines.

Dématérialisation de l’économie? Il est vrai que des parts croissantes de la production et du commerce consomment moins de matière et d’énergie. Une part se compose de services « intellectuels » : markéting, recherche et développement, conseils, formation. Une autre part porte sur des produits numériques qui peuvent être transportés électroniquement.

Dématérialisation de la monnaie? De la finance? Ou de l’information en général? Vrai aussi. Partout on remplace le papier par des supports électroniques performants.

Malheureusement, nombreux sont ceux qui ont cru qu’il s’agissait littéralement de dématérialisation. De disparition complète de matière. Une telle dématérialisation impliquerait que les informations soient des entités immatérielles. La gigantesque infrastructure d’internet serait une sorte de nuage intangible. Un cyberespace se développerait en un univers parallèle dont les propriétés échapperaient à celles du monde physique. Les législations des États y seraient pratiquement inapplicables. Les flux d’informations y seraient insensibles aux frontières nationales. Toute ambition de contrôler ces flux se révèlerait illusoire.
(suite…)

Projet « Par delà la vie privée »CommunicationsNotes de laboVivre entre les lignesNotes

Projet « Par delà la vie privée » : Chapitre définissant « information » à l’aide d’un Slinky

Couverture provisoire du livre : Titre : « Vivre entre les lignes : la société de l'information à travers nos information personnelles » - Mentions : « Par delà la vie privée - Livre en chantier ouvert »

Ce billet porte sur le Projet « Par delà la vie privée » : VIVRE ENTRE LES LIGNES la société de l’information à travers nos informations personnelles.

Comme il s’agit d’un chantier de rédaction ouvert d’un livre de vulgarisation,

n’hésitez-pas à commenter !

Toute remarque aide à l’améliorer.

Chapitre de la Partie Un : Alignement : Objets appelés «informations»

Haute définition

 

Le mot « information » fait partie de la langue usuelle. Mais il désigne trop de choses différentes. Une exploration attentive exige de nous fixer d’abord une définition commune.

Slinky en chute libre: Expérience montrant que la bas d'un Slinky en chute libre flottera en l'air jusqu'à ce que les boucles au-dessus l'atteignent

Littéralement, le verbe informer signifie « donner une forme » à quelque chose. C’était d’ailleurs le sens de son ancêtre latin de deux-mille ans, informare. Ce dernier servait aussi à dire : « se faire une idée de » quelque chose ou quelqu’un. (suite…)

Projet « Par delà la vie privée »CommunicationsNotes de laboVivre entre les lignesNotes

Projet « Par delà la vie privée » : la Table des Matière

Projet « Par delà la vie privée »CommunicationsNotes de laboVivre entre les lignesNotes

Lancement du chantier de rédaction ouverte du projet « Par delà la vie privée »

VIVRE ENTRE LES LIGNES

la société de l’information à travers nos informations personnelles

Invitation

Couverture provisoire du livre : Titre : « Vivre entre les lignes : la société de l'information à travers nos information personnelles » - Mentions : « Par delà la vie privée - Livre en chantier ouvert »
Ce billet ouvre ici publiquement le chantier de rédaction d’un livre destiné à un large public: autant citoyens curieux que spécialistes de domaines divers et formateurs.  Son objectif : aider à comprendre nos sociétés de l’information à partir de l’exploration de la réalité plus immédiate de nos propres informations personnelles. Son principal défi : présenter clairement et simplement des savoirs utiles, mais souvent techniques. D’où le recours à un chantier de rédaction ouvert.

Le nom du chantier et titre de travail du livre : le Projet « Par delà la vie privée » : Vivre entre les lignes : la société de l’information à travers nos informations personnelles.

Les chapitres seront publiés au fur et à mesure de leur production. Vous êtes invités à les commenter. Vos observations et suggestions seront précieuses. Elles permettront de parfaire les contenus discutés et la manière dont ils sont communiqués. (suite…)

Projet « Par delà la vie privée » : VIVRE ENTRE LES LIGNES la société de l’information à travers nos informations personnelles

Chantier de rédaction ouvert

Invitation

Couverture provisoire du livre : Titre : « Vivre entre les lignes : la société de l'information à travers nos information personnelles » - Mentions : « Par delà la vie privée - Livre en chantier ouvert »Voici un projet de livre destiné à un large public: autant citoyens curieux que spécialistes de domaines divers et formateurs. Son objectif : aider à comprendre nos sociétés de l’information à partir de l’exploration de la réalité plus immédiate de nos propres informations personnelles. Son principal défi : présenter clairement et simplement des savoirs utiles, mais souvent techniques. D’où le recours à un chantier de rédaction ouvert. Le nom du chantier et titre de travail du livre : le Projet « Par delà la vie privée » : Vivre entre les lignes : la société de l’information à travers nos informations personnelles. Les chapitres seront publiés au fur et à mesure de leur production. Vous êtes invités à les commenter. Vos observations et suggestions seront précieuses. Elles permettront de parfaire les contenus discutés et la manière dont ils sont communiqués. Les chapitres sont d’abord publiés dans le blogue du chantier sur pierrot-peladeau.net. À la suite de chaque chapitre, on trouvera un espace de discussion pour recevoir vos remarques. Une version parallèle en anglaisest systématiquement offerte. Au fil des semaines, des compilations de chapitres dans leurs versions les plus récentes seront offertes en formats EPUB et PDF chez des librairies en ligne. Leur publication sera annoncée sur le blogue du chantier. Bonne lecture. Bons commentaires.

État du projet

22 octobre 2012 :  lancement du chantier de rédaction ouverte ainsi que mises en ligne de la Table de matières ,  de la Table des notions et du chapitre d’Introduction (Sociétés en lignes);

28 octobre 2012 : mise en ligne du Prologue (Lignées);

2 novembre 2012 : mise en ligne des chapitres Haute Definition et La force du matériel de la Partie un: Alignement : Objets appelés « informations » et de la page de Générique du projet;

8 novembre 2012 : mise en ligne des pages Bibliographie et Glossaire;

20 novembre 2012 : mise en ligne de Quelques décisions suites à vos commentaires;

3 décembre 2012 : mise en ligne du chapitre Véhicules utilitaires de la Partie un: Alignement : Objets appelés « informations »;

16 décembre 2012 : mise en ligne d’un tableau Structure du message Twitter pour les nuls pour un chapitre à venir.

Toutes les entrées relatives à ce projet peuvent être retrouvées sous la catégorie Projet « Par delà la vie privée ».

Histoire du projet

En 2004, j’agissais comme conseiller scientifique d’un projet de film dont Radio-Canada avait accepté d’être le premier diffuseur. Pour alimenter le scénario, j’avais produit une liste de notions permettant de comprendre les propriétés et les rôles joués par les informations personnelles. La première liste dépassait 80 notions. Beaucoup trop long pour un film ou même une mini-série. Après épuration, j’ai réussi à réduire ce nombre à 21. Malheureusement, le documentaire n’a jamais vu le jour. Car les producteurs ont préféré réaliser un film d’auteur plutôt que vulgarisation scientifique. Cependant, la liste de 21 notions a servi à une expérience pilote de formation aux adultes. Ce projet, subventionné par le Conseil canadien de l’Apprentissage, fut réalisé par Communautique en 2008. L’essai a démontré la possibilité de transmettre ces notions à partir de l’expérience personnelle à tout adulte. Y compris à des personnes non familière avec l’usage d’ordinateur ou à faible littératie. L’expérience s’est poursuivie en 2008-2010 dans le cadre d’une chronique de l’émission Citoyen numérique sur CIBL 101,5 Montréal. Une chronique écrite parallèle fut publiée sur un blogue de Parole citoyenne de l’Office national du film. Puis en 2011, avec des étudiants de baccalauréat en droit dans le cadre d’un cours de Droit de l’information à l’UQAM. En 2012, le projet se poursuit à travers la rédaction ouverte de ce livre.

1 comment |
line
footer
Powered by WordPress | Designed by Elegant Themes