ExpérimentationsInformation & DroitNotes de laboNotesRéflexions

Abandonner le concept (et l’illustration) de « collecte d’information » pour celui de « production »

Dans sa version originelle de 1990, la théorie des processus d’information interpersonnels désigne la collecte comme l’une des phases logiques de l’information. Ce terme de collecte est emprunté au droit de protection des renseignements personnels qui, lui-même, l’a emprunté au lexique des bureaucraties publiques et privées. Or, le mot collecte (action de recueillir un objet préexistant) masque la présence d’une production de nouveaux artéfacts informationnels. Le résultat est de voiler plusieurs implications, notamment celles liées à la propriété intellectuelle de ces nouvelles informations et à leur dimension pragmatique.

La question est alors : la collecte doit-elle être réellement considérée comme une phase logique de l’information? Ou est-le terme choisi qui est inadéquat? (suite…)

Projet « Par delà la vie privée »ExpérimentationsInformation & DroitNotes de laboNotes

Mon nouveau projet majeur de recherche

Depuis janvier 2013, j’ai entrepris un nouveau projet de recherche. Un gros projet qui accaparera la majeure partie de mes énergies durant les prochaines années. Un projet dont je rendrai compte des développements sur ce site.

Son titre est Par delà « la vie privée » : Théorie générale des processus d’informations interpersonnels.

Le but du projet est d’équiper les acteurs, praticiens et chercheurs d’outils facilitant l’identification et la solution des questions et problèmes légaux, sociaux et éthiques posés par ces applications et systèmes d’informations interpersonnels de plus en plus présents dans nos vies.

À ce stade-ci, j’en suis encore à mettre en place le projet dont les objectifs sont résumés plus bas.

À bientôt.

 

Objectifs

1. mettre à l’épreuve les concepts et propositions de la version originelle (1990) de la théorie juridique des processus d’information interpersonnels, notamment :

  • la consistance intrathéorique de ses concepts, définitions et propositions ;
  • sa consistance transthéorique avec la modélisation visuelle Portrait des Processus d’Information InterPersonnels ;
  • l’applicabilité empirique de ses énoncés à l’analyse des maniements d’informations interpersonnelles;
  • l’adéquation empirique de ses énoncés à révéler les implications légales, sociales et éthiques de maniements d’informations interpersonnelles;;
  • sa correspondance interthéorique avec d’autres modèles et approches d’analyse de systèmes d’informations utilisés par des praticiens;
  • sa correspondance interthéorique avec d’autres théories traitant des mêmes objets et ayant été développées en droit, philosophie, anthropologie, linguistique, informatique, gestion de l’information, études Informatique & Société.

2. vérifier la réalisation des prédictions de la théorie de 1990 relativement à la coévolution du droit et des processus d’information interpersonnels;

3. produire à partir des résultats des deux objectifs précédents :

  • une nouvelle version transdisciplinaire de la théorie des processus d’information interpersonnels; et
  • une mise à jour correspondante de la modélisation visuelle Portrait des Processus d’Information InterPersonnels;

4. développer des outils d’analyse ou modes d’emploi complémentaires susceptibles d’aider chercheurs, praticiens et acteurs à s’approprier la théorie et la modélisation visuelle.

CommunicationsExpérimentationsNotes de laboNotes

Première utilisation de Prezi pour animer des portraits de processus d’information interpersonnels (PIP)

J’avais déjà expérimenté Prezi, soit pour illustrer une notion, soit pour soutenir une présentation en public. Cependant, voici mon premier essai d’utilisation de Prezi pour animer deux schémas explicatifs complets de processus d’informations interpersonnels (PIP). Ici, c’est pour expliquer et comparer deux modes différents de consentement à la communication d’informations médicales : le mode ordinaire et celui actuellement prévu pour le relevé d’informations médicales du projet Dossier Santé Québec. Cette animation a été produite en vue d’une rencontre au Bureau de la Commissaire à l’information et à la vie privée d’Ontario, le 11 mars 2010 (d’où le fait qu’elle est en anglais).

Cliquer les flèches pour avancer ou reculer ou déplacer le curseur dans l’image même : cette présentation-ci n’a pas été programmée pour la lecture automatique.

(suite…)

ExpérimentationsNotes de laboNotesRéflexions

Question: Comment illustrer la notion d’option de retrait?

Une réalité fréquente dans le maniement d’informations personnelles est l’option de retrait : le fait qu’un ensemble d’opérations seront réalisées à moins que la personne concernée n’exprime sa volonté de ne pas le permettre. L’exemple le plus courant est le commerçant qui vous recontactera pour des offres d’autres produits ou services à moins que vous lui signaler votre désir qu’il ne le fasse pas. Comment illustrer ces opérations obligatoires ou « par défaut » et le fait que la personne peut les refuser?

Consentement à la communication dans DSQ – v. 10 mars (suite…)

ExpérimentationsNotes de laboNotesRéflexions

Comment illustrer le consentement ou l’absence de celui-ci?

Le consentement ou non à un maniement d’informations personnelles est une question importante. Comment l’illustrer? Voici deux tableaux comparant la place du consentement (ou l’absence de celui-ci) dans deux contextes : la communication ordinaire d’informations médicales entre deux professionnels de la santé (figure 1) et la communication électronique, telle que proposée par le système Dossier Santé Québec (figure 2).

Consentement ordinaire à la communication d'informations médicales

Communication d'informations médicales par DSQ

Il fallait rendre la présence du consentement, l’absence de consentement, le caractère obligatoire (législatif) d’un ensemble d’opérations et la possibilité pour le patient de refuser (opting out) certaines opérations parmi ces dernières.

Tableaux développés suite à une formation donnée au RIOCM et en préparation d’une rencontre au Commissariat à l’information et à la protection de la vie privée de l’Ontario. Une version ultérieure est affichée dans l’article suivant.

(suite…)

1 comment |
line
footer
Powered by WordPress | Designed by Elegant Themes